Vous êtes ici : Accueil > La politique publique vosgienne d’incendie et de secours > Le Projet d’établissement

Le Projet d’établissement

Le projet d’établissement est le troisième volet du triptyque définissant la politique publique d’incendie et de secours du département des Vosges.
Avec le SDACR qui définit les grands objectifs opérationnels et la convention SDIS/Conseil général qui permet une vision pluriannuelle des possibilités financières pour la mettre en œuvre, le projet d’établissement est la « feuille de route » qui donne à tous les acteurs la planification de toutes les actions à réaliser pour mener à bien cette politique départementale.

Le premier projet d’établissement, pour la période 2009-2012, a été mené à terme, avec en filigrane l’idée suivante : « l’humain au cœur du système ». Cette démarche a fait toute la preuve de son utilité, avec plus d’acuité encore en période de tensions économiques fortes.

La deuxième version 2013-2016 s’inscrit dans une continuité, en suivant l’idée maîtresse « le Centre au cœur du dispositif », avec quelques corrections de forme apportées grâce aux enseignements tirés du bilan du précédent plan. Cette nouvelle édition prend en compte également les préconisations apportées par les contrôles externes et notamment la dernière inspection technique menée par la DGSCGC en 2012.

Comme les deux autres documents fondateurs, le projet d’établissement 2013-2016 présenté ci-après a été élaboré dans le respect du référentiel des valeurs partagées du SDIS des Vosges qui demeure la trame de fond de l’action de l’ensemble des acteurs.

Trois principes poursuivis sont présents en filigrane de cette deuxième version, qui correspondent à la situation actuelle après 5 années de travaux, trois lignes directrices qui devront guider l’action des services : pérennité, proximité, adaptabilité.

Le projet d’établissement est une « feuille de route » tracée par les élus : mais il est aussi un outil de communication et d’explication à destination des 3000 collaborateurs du SDIS, sapeurs-pompiers et personnels administratifs et techniques.
A ce titre, il doit être décliné de deux manières :
  • déclinaison fonctionnelle à travers un projet de groupement, centre ou service : chaque entité devant prendre sa part à ce programme collectif des travaux de fond à mener sur la période,
  • déclinaison annuelle : chaque année, un bilan du réalisé sera établi, et les actions majeures mises en exergue par un plan d’actions prioritaires, pour lequel chaque collaborateur doit comprendre quelle sera sa participation.

Enfin, le projet d’établissement 2013-2016, séquencé en douze chantiers qui recouvrent la totalité des enjeux et des problématiques du SDIS, s’articule autour de trois axes stratégiques, chacun dans l’un des champs d’action suivants : les Hommes, les matériels, l’organisation.