Vous êtes ici : Accueil > Le SDIS 88 en quelques clic > La vie des centres d’incendie et de secours et de la Direction

La vie des centres d’incendie et de secours et de la Direction

Une première dans les Vosges : La formation de maintien des acquis (FMA) de chef de centre.

La première FMA des Chefs de Centre s’est déroulée le jeudi 17 mars 2016 à l’Ecole Départementale des Sapeurs-Pompiers. L’objectif de cette formation était d’aborder les outils informatiques mis à disposition des Chefs de Centre.

Cette formation était principalement axée sur la pratique par la mise en place d’une salle informatique afin de faire participer le plus possible les onze stagiaires.

Un important travail inter services « Informatique - CTA - Volontariat - Formation » a permis que cette formation soit efficace et appréciée par les Chefs de Centre présents.
 

Questions au CCH Patrick BRAQUIER, chef de centre volontaire du CIS Grand et artisan serrurrier ferronier.

  • Pourquoi avez-vous fait cette formation et quel en a été l'intérêt ?

Depuis que j'assume les fonctions de chef de centre en 2009, les évolutions techniques successives ont créé un décallage important entre mes connaissances en informatique et l'utillisation des outils mis à ma disposition pour assurer mes missions quoidiennes. Je ne me sentais pas à l'aise avec ces technologies.

  • Quelles étaient vos attentes à propos de cette formation ?

J'avais vraiment besoin d'une formation pratique sur l'outil informatique en général et sur les logiciels qui nous sont proposés (webmail, BDU,BDO) pour pouvoir pleinement assurer ma fonction. Mon but était de pratiquer en situation d'exercice encadré par des personnels sensibilisées à l'activité de chef de centre et aux difficultés que je rencontre.

  • Comment avez-vous ressenti cette formation ?

C'est une bonne initiative de la Direction qui va m'être utile au quotidien. Je me suis apperçu que je n'étais pas le seul à avoir ce type de difficultés techniques. Le fait d'avoir travaillé en direct sur ces outils, avec l'appui des techniciens de la Direction et dans un groupe composé de chefs de centres font de cette FMA une formation solide qui va me faciliter mon quotidien de chef de centre. Aujourd'hui je n'ai qu'un seul regret : Celui que cette formation ne se soit pas déroulée plus tôt.

  • Avez-vous des conseils à donner à vos homologues ?

Je leur conseillerais évidemment de venir faire cette formation surtout si ils éprouvent des difficultés avec l'informatique. Elle s'est déroulée dans une trés bonne ambiance de travail et avec des formateurs qui se sont adaptés à nos difficultés.


Des sapeurs-pompiers vosgiens aux cérémonies du débarquement

Le 6 juin dernier, la France a fêté le 70ème anniversaire du débarquement en Normandie.
La reine Elisabeth II, Barak Obama, Vladimir Poutine ; en tout dix-neuf Chefs d’Etat ont assisté aux cérémonies commémoratives.
700 soldats vétérans ont fait le déplacement. Parmi eux, les 11 derniers survivants des fameux 177 « commandos » français Kieffer, débarqués sur Sword Beach à Ouistreham le 6 juin 1944.

Pour cet événement, 1250 personnels de la sécurité civile, provenant essentiellement des unités de sapeurs-pompiers étaient mobilisés, le 6 juin dans le Calvados pour assurer la sécurité des différents sites commémoratifs.

Le VPMA Coussey faisait partie de la colonne de renfort de la zone Est. Les sapeurs-pompiers venus de toute la France étaient réunis dans une base militaire pour prendre leurs quartiers.
Le PMA Vosgien a été installé avec les PMA de la Meurthe & Moselle et de la Moselle dans un gymnase à Ouistreham à 500 m du lieu de la cérémonie internationale.
Environ 25 victimes ont été soignées dans cette structure, médicalisées par des médecins du SAMU venus de différents départements.
La pièce maîtresse de cette organisation de la sécurité civile était le poste de commandement interministériel basé à Caen, sous l’autorité du préfet, directeur des secours. Trois postes de commandement de terrain ont été mis en place : un à Ouistreham, un à Bayeux et un à Caen.

Un bel exemple d’engagement de tous les instants pour rendre un hommage mérité aux vétérans et aux combattants de la deuxième Guerre Mondial et particulièrement du débarquement du 6 juin 1944.

Formation de perfectionnement pour la gestion des interventions "Feu de tunnel" à l’IFA Balstahl (Suisse)

Après de nombreuses réunions de préparation, une trentaine de sapeurs-pompiers du SDIS des Vosges, du Bas Rhin et du Haut Rhin, ainsi que des agents d’APRR et des agents de sécurité du tunnel, se sont rendus à l’International Fire Academy (IFA) située à Balsthal en Suisse le 28 mars dernier, pour y travailler les manoeuvres d’extinction liées aux feux en tunnel.
La journée était décomposée de la manière suivante : 2 manoeuvres sur les thèmes de la reconnaissance avec recherche de victimes, et extinction d’un feu de Véhicule Léger le matin et recherche de victimes, et manoeuvre d’extinction de 3 véhicules en feu l’après-midi avec recherches de nombreuses victimes.
Encadrés par des formateurs qui étaient allés se former en septembre dernier, les stagiaires ont pu découvrir les contraintes de lutte contre les incendies en tunnel : haute température, visibilité très réduite, progression très délicate à l’intérieur du tunnel liée à des enchevêtrements de nombreux véhicules.
Cette journée fût forte d’enseignements et nous rappelle toute la spécificité de ce genre d’intervention.
Une autre session se déroulera le 26 septembre prochain.


Passation de Commandement au CPI ETIVAL CLAIREFONTAINE

Le 2O mars 2013, sous la présidence de monsieur Dominique PEDUZZI, président du CASDIS, de madame Cécile MARCHAL maire d’Etival Clairefontaine, des élus du secteur de Saint Rémy et Nompatelize et du Colonel Hugues DEREGNAUCOURT, a eu lieu la passation de commandement du CPI Etival Clairefontaine entre le Major Dominique RIES et le sergent Laurent MICHEL.
Cette cérémonie emprunte d’émotion s’est déroulée en présence de nombreux chefs de centres et adjoints du Groupement Meurthe, des JSP des secteurs de SALM et de Raon l’Etape, et des sapeurs-pompiers du secteur de Raon l’Etape.
Initialement alignées avec leurs véhicules sur le champ de foire, les troupes ont du rapidement rejoindre la salle polyvalente pour la passation de commandement car une pluie battante s’abattait sur la place d’armes.

Après 35 années de service, dont 6 en tant que chef de centre, le Major RIES a demandé à faire valoir ses droits à la retraite. Retraite amplement méritée après un engagement sans faille au sein de son centre, tant en qualité de chef de centre qu’en qualité de formateur des JSP de SALM. 
Entré chez les sapeurs-pompiers en 1978, il a été promu au grade de caporal en 1980, sergent en 1983, adjudant en 2007 et major en 2012.
Après la passation de commandement, le Major RIES a été promu au grade de Lieutenant honoraire et a reçu par madame le maire la médaille de la ville d’Etival et par le Commandant Daniel GORNET, la médaille de bronze de l’UDSP.

Dominique passe donc la main à son adjoint, le sergent Laurent MICHEL. Sapeur-pompier depuis 1997, ce dernier est très investi au sein de son centre où il assure les fonctions d’adjoint depuis 2010 et est président de l’amicale.
Nommé 1ère classe en 2000, caporal en 2003 puis sergent en 2011, Laurent MICHEL est un pompier qui bouge et participe activement aux gardes du CSP Saint Dié des Vosges ne cessant de se remettre en question.

Tous les sapeurs-pompiers du Groupement Meurthe tiennent à nouveau à souhaiter une bonne retraite à Dominique et bonne chance à son successeur.

photos : ADC Christophe DEPARIS et CAL Nicolas KARCHER

Vendredi 25 janvier 2013 : Un sapeur-pompier décoré

Le vendredi 25 janvier 2013, lors de la cérémonie des voeux de Mme Marcelle PIERROT, préfète des Vosges, à l’ensemble des acteurs de la sécurité du département, le sapeur Bruno Bandesapt du CPI Ban-de-Laveline ainsi que deux gendarmes ont reçu la médaille de bronze pour acte de courage et de dévouement.

Rappel des faits : Le mercredi 7 novembre 2012 à11 h 06, les secours du CSP Saint-Dié-des-Vosges et alsaciens sont engagés dans le col d’Urbeis pour un accident impliquant 2 poids lourds avec la notion de deux victimes et d’un début d’incendie sur les véhicules. Dans l’attente des secours, un véhicule de gendarmerie ainsi qu’un sapeur-pompier volontaire de passage arrivent immédiatement.
Ces derniers sont confrontés à une victime coincée dans son habitacle et à un début d’incendie sur les deux cabines des poids lourds. Face au risque vital immédiat encouru par le chauffeur incarcéré, les trois médaillés vont procéder à son extraction d’urgence malgré l’incendie ce qui lui a sans aucun doute sauvé la vie.

Dimanche 18 novembre - Corcieux : exercice de secteur.

Un exercice de secteur a été organisé sur la commune de Corcieux, au lieu dit Rambaville, petit hameau de 200 habitants situé en zone rurale à quelques kilomètres du centre de Corcieux.
La thématique présentée fût la suivante :
La ferme du GAEC Jacquel est victime d’un incendie volontaire. Deux départs de feux simultanés dans un bâtiment agricole.
Ce GAEC représente l’exploitation la plus importante et moderne du secteur, avec 550 bêtes.

Les objectifs de cet exercice sont fixés par le chef de secteur :
  • La cohésion du personnel des centres avec trois unités présentes (CPI GERBEPAL. CI ANOULD. CS CORCIEUX) soit un total de 45 sapeurs-pompiers
  • La connaissance du site, (infrastructure bâtiment, complexité de gestion en cas d’incendie des 550 bêtes, points d’eaux recensés).
  • Rappel des techniques opérationnelles pour les sapeurs-pompiers.
  • Relation avec les élus locaux du secteur (Messieurs les maires de Corcieux, Gerbepal, Anould, La chapelle et le premier adjoint Corcieux). 
  • Echanges sur différents sujets : position du Maire en tant que Directeur des Opérations de Secours, responsabilité des élus dans le domaine DECI, soutien des élus dans le recrutement des SPV…
Déroulement de l’exercice  :
Dans un premier temps le CCR Corcieux, les VID et VISL Gerbépal et le chef de groupe interviennent pour effectuer des recherches de victimes simultanément a l’évacuation des animaux. Puis dans un second temps le FPT Anould, le VSAV et VTU Corcieux effectuent les sauvetages et une partie de l’extinction sur un des deux secteurs géographiques définis par le Commandant des Opérations de Secours. Le PC Colonne Meurthe a été utilisé comme moyen de communication pour les élus.

La matinée s’est terminée par une collation organisée en commun par les propriétaires Mrs JACQUEL et les anciens sapeurs pompiers de Corcieux. Moment de convivialité nécessaire pour les échanges et le partage des traditions entre jeunes et plus anciens.

28 octobre 2012 : Prise de commandement au CIS Raon aux Bois

Le dimanche 28 octobre s’est déroulée une prise de commandement au sein du CIS Raon aux Bois.
C’est sous un léger manteau neigeux que le Lieutenant Frédéric MOUGENOT a pris le commandement du centre.

Monsieur le Maire de Raon aux Bois, le Colonel Hugues DEREGNAUCOURT, Directeur Départemental, le Commandant Vincent PARAYRE, Chef de groupement et le Commandant Daniel GORNET, Président de l’Union ont procédé à la revue des troupes sous la conduite du Lieutenant Hervé DIEMER, Chef de Secteur.

Une délégation de JSP, les élus et les Chefs de centre du secteur de Remiremont, les Commandants Sébastien MAURICE et Pierre IMBERT, le Capitaine Frédéric THIOLIERE, Le lieutenant Frédéric TISSERANT qui a assuré l’intérim du centre, les anciens du Centre et le conseil municipal de Raon aux Bois ont assisté à cette cérémonie.

Lors des discours, le Colonel Hugues DEREGNAUCOURT, a rappelé l’importance de tous les centres, quelque que soit leur taille, dans la distribution des secours. Il a remercié le Lieutenant Frédéric TISSERANT pour avoir assuré l’intérim du centre.

Monsieur le Maire de Raon aux Bois a remercié l’assistance pour leur belle représentativité malgré la météo et a souhaité poursuivre la collaboration entre la municipalité et les sapeurs-pompiers locaux.

Cérémonie de réception de travaux au CPI Anould et Portes ouvertes.

Ambiance conviviale Dimanche 14 octobre 2012 au CPI Anould, puisque les élus locaux : Monsieur le Maire d’Anould, Monsieur le Maire de St Léonard, Monsieur Gérard Cherpion, Député et Monsieur le Sous Préfet Salin, se sont réunis à 11h avec les sapeurs pompiers d’Anould et les JSP de la Haute Meurthe et du Neuné pour une cérémonie de réception de travaux.
En effet, une très bonne collaboration s’est mise en oeuvre courant 2012 entre la mairie d’Anould, le SDIS et les personnels du centre afin de rafraichir les locaux du CPI. Création d’un bureau chef de centre, de vestiaires et sanitaires pour les personnels féminins, ouverture et pose de fenêtres, peinture des locaux.... Les locaux sont désormais plus fonctionnels et adaptés à la féminisation de l’engagement sapeur-pompier volontaire.
La visite des locaux s’est suivie d’une présentation des véhicules du centre avec les différentes missions qu’ils réalisent au jour le jour. Notamment du nouveau VPC et du VSR qui ont été affectés au CPI Anould ces derniers mois.

L’ensemble des personnels du CPI Anould organisait l’après-midi même une porte ouverte avec démonstrations, manoeuvres, informations des risques courants (feu de friteuse) et concours de dessins afin de trouver de nouvelles vocations notamment chez les plus jeunes.


Un WRC mouvementé et une spéciale annulée.

Le Championnat du monde des rallyes WRC s’est déroulé pour la 3ème année consécutive sur le territoire vosgien avec la spéciale du Pays d’Ormont. Ce sont près de 100 sapeurs- pompiers (14/24/58) qui étaient disponibles sur la zone géographique repartie sur 9 postes stratégiques :
  • VPC à La Petite Fosse
  • au départ de la course,
  • secteur Launois,
  • secteur Ménil de Senones,
  • secteur le Vermont,
  • secteur fin de course au Col du Hantz. 
  • Des renforts au poste ont été mis en œuvre au sein du CPI Provencheres,
  • CSP Saint Die des Vosges,
  • CS Senones
  • CS Raon l’Etape.

A 10h17, les moyens ont du faire face à 2 personnes du public fauchées sur la course à hauteur du col des Raids. Les deux personnes victimes de fractures ont été médicalisées et transportées sur le CH St Charles par une ambulance privée et une ambulance sapeur-pompier. Simultanément, a 11h01, une personne du public ayant chuté sur la voie publique à hauteur de Launois à été prise en charge pour une fracture du membre inférieur et à également été transportée sur le CH Saint Charles.
Un accident de deux roues à Ortomont (secteur hors course) se déroulait dans les mêmes temps à 11h05 avec prise en charge du VSAV Senones. Le PC Strasbourg avec la Fédération Française des Sports Automobiles (FFSA) prenaient la décision à 10h45 d’annuler la spéciale n°10, la spéciale n°14 reprenant à 15h36. Une intervention pour personne blessée dans la zone publique n°1 à été effectuée à 16h08 par le VSAV Saint Die des Vosges sans interruption de la course avec un transport sur le CH Saint Die. À 17h06 un départ CCF pour feu de véhicule au point 208 à proximité de Saint Stail n’a pas nécessité d’intervention des sapeurs-pompiers (feu éteint avant l’arrivée des secours sans victimes). Le public est répartit tranquillement sans créer de troubles , le dispositif ayant été levé à 19h.


Visite du Premier Ministre dans le département des Vosges.

Un piquet de sécurité a été assuré le 24 février dernier par les pompiers de Raon l’Etape lors de la venue du Premier Ministre qui était de passage dans les Vosges pour visiter des entreprises locales sur les secteurs de Saint Michel sur Meurthe et Raon l’Etape.
Une Dropping Zone (D.Z : Zone nécessaire pour la pose d’un hélicoptère) (CCFM + RM) a été assurée pour l’atterrissage et le décolage des deux super-puma qui véhiculaient le Premier Ministre et ses proches collaborteurs au stade de Raon l’Etape.

Le dispositif de sécurité (VSAV + CDG et CDC) a ensuite suivi le convoi ministériel pour se rendre à St Michel Sur Meurthe où la visite de la Société Numalliance était prévue aux environs de 14h puis Les Papeteries de Raon l’Etape à 14h45. C’est ensuite vers la mairie et la salle Beauregard que s’est dirigé le chef du gouvernement pour être accueillis par l’ensemble des élus locaux et départementaux.
Le convoi ministériel ayant quitté le sol vosgien à 16h30.

Moyens engagés : 13 sapeurs-pompiers des centres de Raon l’Etape et Saint-Dié-des-Vosges

Photographie : Laura Van der Kluft

Travaux electriques sur la plate-forme des appels d’urgence

Samedi 26 Novembre dernier, régnait une fébrilité inhabituelle sur les plateaux du CTA 18 (Centre de Traitement des Alertes), du CRRA 15 (Centre de Réception et de Régulation des Appels) et de la COCR (Cellule Opérationnel de Coordination Routière).
De 7H00 à 13H00, d’importants travaux électriques ont provoqué des perturbations d’alimentation des outils informatiques et de communications sur les plate-formes.

Ces travaux coordonnés par les services Patrimoine et Informatique répondaient à une double attentes :
• Amélioration de la sécurisation électrique par une nouvelle ligne alimentant la totalité des installations techniques depuis un groupe électrogène mobile en appui du groupe fixe existant.
• Modification des tableaux ondulés par adjonction de nouveaux circuits, rendue nécessaire en raison de leur saturation. Ces adjonctions seront désormais transparentes et ne nécessiteront plus de coupure.

Effectués par l’entreprise SODEL, ces travaux ont fourni une bonne occasion de valider les procédures et les dispositifs de sécurisation électrique. Les observations faites vont aussi permettre de les améliorer et de planifier entretiens et essais périodiques.

Par précaution, le CTA a demandé le positionnement de stationnaires dans les CSP et CS pendant la période critique de 9h30 à 11H00 alors que tous les serveurs administratifs ont été arrêtés dans ce même laps de temps.

Il faut enfin souligner la participation active des services techniques du Centre Hospitalier Jean Monnet et de la Direction Vosgienne de l’Iinformatique et des Réseaux du Conseil Général des Vosges.

Expérimentation au CSP Remiremont : Établir avec des tuyaux en écheveau

Depuis l’application du GNR “Explosion de fumée – embrasement généralisé éclair”, les sapeurs-pompiers ont été contraints d’abandonner la rapide LDT pour l’extinction de feu en milieu clos ou semi-clos. L’établissement d’une LDV500 est donc requis, malgré le temps d’établissement plus conséquent, afin d’offrir une meilleure sécurité pour les personnels engagés.


A l’heure actuelle, les sapeurs-pompiers sont confrontés à une diversité grandissante des interventions que ce soit au niveau des risques ou de la configuration des lieux.
Enfin, les notions d’hygiène et de sécurité sont de plus en plus présentes dans le milieu des sapeurs-pompiers, il devient nécessaire d’adapter nos techniques et nos matériels.
Depuis quelques semaines quelques personnels du CSP Remiremont ont étudié les différentes techniques d’établissement de tuyaux en écheveau existantes sur le plan national mais aussi international. Un dossier a été présenté et validé par le GPPO.



Depuis quelques jours, les FPT armant le CSP Remiremont sont armés avec des tuyaux en écheveau, qui viennent en complément de l’armement règlementaire. En parallèle, les personnels participant à l’activité opérationnelle du centre sont en cours de formation pour tester ces techniques d’établissement en intervention.

L’objectif de cette expérimentation est d’étoffer les outils à la disposition des Chefs d’Agrès pour faire face à la diversité des interventions dans des conditions de sécurité optimales.

À l’issue de la période de test, un dossier de retour d’expérience sera rédigé pour un éventuel déploiement sur l’ensemble du département.

Nouvelle manoeuvre au tunnel Maurice Lemaire

Comme chaque année, la préfecture des Vosges a organisé en corrélation avec la préfecture du Haut-Rhin un exercice opérationnel au Tunnel Maurice Lemaire. Celui ci s’est déroulé le vendredi 14/10/2011 en soirée.

Le SDIS 88, étant un des principaux intervenants concerné par le plan de secours, a été sollicité à cette occasion.

Cet exercice avait pour but de mettre en œuvre l’ensemble des dispositifs internes et externes de secours prévus lors d’un incendie dans l’ouvrage. Le scénario retenu cette année était un accicent de bus contre VL suivi de feu avec plus de 70 victimes à prendre en charge. Au total, ce sont 93 personnels Vosgiens qui ont participés à l’exercice. (22/18/53), répartis dans une colonne incendie, une colonne sanitaire et une colonne commandement."

Les objectifs principaux étaient :

- L’amélioration du comptage des usagers pour s’assurer de la complète évacuation du tunnel et la mise en adéquation avec le bilan des victimes dressé par le PMA ;

- La mise en place d’un travail commun gendarmerie / sapeurs-pompiers pour l’identification des victimes et des impliqués ;

- La vérification de la cohérence de la chaîne de commandement adaptée suite au retour d’expérience des exercices précédents ;

- L’évaluation de la gestion de l’engagement et des relèves des personnels dans le tunnel et la galerie d’évacuation."
 

Une manche de championnat du monde de rallye WRC dans les Vosges

Vendredi 30 septembre 2011 : Cette année encore, le département des Vosges a accueilli deux étapes du championnat du monde de rallye WRC et du championnat de France des rallyes qui rassemblaient 140 concurrents. Le tracé de cette épreuve dénommée « Epreuves spéciales du pays de l’Ormont » est passé au nord-est de Saint-Dié-des-Vosges.
 

Afin de permettre une couverture opérationnelle des secteurs traversés par la course, un centre de secours provisoire a été installé au lieu-dit Launois regroupant quelques 20 sapeurs-pompiers : un groupe Secours routier et un groupe incendie,)
De plus, afin de prendre en compte la présence de nombreux spectateurs et d’assurer la sécurité sur la course, des moyens supplémentaires ont été implantés sur différents secteurs :
Zone refouling au CPI Provenchères-sur-Fave (14 personnels : 1 groupe incendie mousse + 1 Groupe Secours à Personne).

Zone Nord de la course : Le Ménil de Senones et Col du Hantz (12 personnels : 1CCF, 2 VSAV)
Zone de départ de la course : La Petite Fosse (6 personnels : 1 groupe commandement)
Des renforts aux postes ont également été effectués sur les centres de Senones, Saint-Dié-des-Vosges et Raon l’Etape.

Moyens engagés : 52 sapeurs-pompiers du SDIS des Vosges.


La Procédure Gaz Renforcé (PGR)

Renforcer la sécurité des populations, des intervenants et des biens lors des fuites de gaz avérées sur les canalisations de distribution, par une amélioration du travail inter services (forces de l’ordre, sapeurs-pompiers, gaziers) tels sont les enjeux de la Procédure Gaz Renforcée.

Le contexte
En 2008, à la suite d’accidents tragiques, les pouvoirs publics ont diligenté un groupe de travail chargé d’élaborer des propositions en vue d’améliorer les modalités d’intervention pour fuite de gaz naturel. Ce groupe de travail était animé par la Direction de la Défense et de la Sécurité Civile (DDSC). Ce groupe de travail est à l’origine de la Procédure Gaz Renforcé (PGR).

Les objectifs de la PGR
  • l’amélioration des délais d’intervention des services pour garantir la maîtrise des risques liés à la fuite de gaz (lancement de la procédure de coupure du réseau dès l’alerte), * le renforcement du dialogue entre les acteurs concernés (les opérateurs des réseaux , les services de secours, les forces de l’ordre),
  • l’application d’une nouvelle doctrine opérationnelle d’intervention sur ces fuites et le dispositif de formation nécessaire en amont pour sa mise en œuvre,
  •  la mise en œuvre de retours d’expérience locaux afin d’évaluer son efficacité et d’y apporter d’éventuelles améliorations.
L’impact au niveau du SDIS des Vosges
Il va être nécessaire de former, avant le 1er juillet 2011, ( date de la mise en œuvre de la procédure gaz renforcée au niveau national), les personnels de GrDF, ainsi que l’ensemble des sapeurs-pompiers vosgiens disposant d’un réseau gaz sur leur secteur opérationnel. Cette formation sera ensuite généralisée à tous les sapeurs-pompiers. Il sera également important de sensibiliser l’ensemble des acteurs susceptibles d’intervenir à nos côtés sur les fuites de gaz avérées.

Les formations
La formation des chefs de groupe à chefs de site a commencé le 20 avril 2011 et se poursuivra au cours du mois de mai (2 séances de formation par groupement territorial). A l’issue de ces formations, ces cadres seront chargés de former les personnels tenant les fonctions d’équipiers à chefs d’agrès.

Histoire et valeur des sapeurs-pompiers au CSP Remiremont

Le CSP Remiremont en collaboration avec l’amicale a organisé le vendredi 18 mars une formation dite complémentaire destinée à l’ensemble des sapeurs-pompiers du secteur. Ces formations complémentaires permettent à chacun de développer un peu plus ses connaissances sur l’univers des sapeurs-pompiers et sur des sujets qui ne peuvent pas être abordés en formation initiale et en formation de maintien des acquis. Ces formations sont organisées sur la base du bénévolat et de la convivialité de la part des encadrants, comme des apprenants.
Après une présentation au mois de novembre 2010, dispensée par la police nationale sur la préservation des preuves en intervention, le thème du jour était une présentation sur l’histoire et les valeurs des sapeurs-pompiers exposé par le LTN BODEZ en collaboration avec le SCH AIME, président de l’association SPSP88. Une présentation d’anciennes tenues et d’anciens matériels a été réalisée pour le plus grand intérêt des sapeurs-pompiers présents.
Le CSP Remiremont remercie le LTN BODEZ et l’association SPSP88 pour avoir donné de leurs temps pour cette formation très enrichissante.